Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Départ anticipé du patron de Philips après le rappel de respirateurs





Le 18 Août 2022, par François Lapierre

Le groupe Philips se sépare de son directeur général plus tôt que prévu. Une manière de le sanctionner après la campagne de rappel massif de respirateurs qui a nécessité une provision de près d'un milliard d'euros.


Dangereux respirateurs

Frans van Houten devait terminer son troisième mandat de directeur général de Philips en avril prochain. Finalement, il va devoir partir de manière anticipée. Le conseil de surveillance du groupe et le patron sortant ont en effet convenu que « l'heure était propice à un changement de direction ». La fin précipitée de ce troisième mandat, décidée d'un commun accord, est la conséquence d'une opération de rappel de respirateurs.

Depuis un peu plus d'un an, Philips organise le rappel de plusieurs respirateurs défectueux. L'affaire n'est pas anodine, ces appareils sont utilisés par des patients atteints d'apnée du sommeil. Les respirateurs en question contiennent de la mousse insonorisante d'où se détachent des particules. Ces dernières peuvent provoquer des irritations et des maux de tête en cas d'inhalation. 

Près d'un milliard d'euros de provision

Pire encore, Philips a indiqué que cette mousse est susceptible de provoquer des cancers sur le long terme… Autant dire que l'image du groupe est sérieusement écornée alors que Philips joue la carte du marché de la santé. L'entreprise, basée aux Pays-Bas, a déjà provisionné 900 millions d'euros pour le financement de cette opération de grande envergure et elle pourrait lui coûter encore plus cher.

Frans van Houten, présent au poste de directeur général depuis 12 ans, a mené la diversification de Philips pour la transformer en « une des plus grandes entreprises de technologies de santé au monde ». Il a néanmoins admis que beaucoup restait à faire pour surmonter les revers actuels ainsi que les conditions de marché défavorables.



Tags : Philips

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook