Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dès 2013, la Commission européenne savait pour la tricherie de Volkswagen





Le 26 Octobre 2015, par

Le scandale des véhicules truqués de Volkswagen a des répercussions inattendues et potentiellement problématiques pour la Commission européenne, qui était au courant des agissements du constructeur automobile… dès 2013.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le quotidien britannique Financial Times révèle en effet que Janez Potocnik, le commissaire européen à l'Environnement, avait mis ses collègues au courant des fraudes orchestrées par des constructeurs automobiles pour passer sans encombre les tests anti-pollution des États membres. Cette révélation avait été faite dès 2013… mais la Commission n'en a rien fait.

À l'époque, l'Union européenne était sous le coup de la plus grave crise de son histoire, celle de la monnaie unique, et il s'agissait alors de ne pas se créer de nouveaux problèmes en accablant une industrie en grande difficulté. Ida Auken, la Première ministre du Danemark, qui était à l'époque des faits ministre de l'Environnement du pays, a eu connaissance des arguments de la Commission alors qu'elle l'interrogeait précisément sur ces faits.

Le commissaire à la Politique industrielle, Antonio Tajani, expliquait alors que les tests des moteurs diesel « en situation réelle », devaient être lancés en 2017, laissant ainsi un peu de temps à l'industrie de s'organiser. Malheureusement, le scandale Volkswagen a tout balayé entre temps. Et la Commission européenne devra s'expliquer pour n'avoir rien fait.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook