Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des baisses d'impôts pour les classes moyennes jusqu'en 2027





Le 26 Juillet 2023, par Aurélien Delacroix

Bruno Le Maire a révélé le calendrier des baisses d'impôts promises par le Président Emmanuel Macron. Annoncée pour la première fois en mai, cette mesure devrait être intégrée au projet de loi de finances publiques pour 2024.


Amplifier les baisses d'impôts

Au micro de France Info, le ministre de l'Économie a assuré que ces baisses d'impôts seraient mises en œuvre progressivement et débuteraient à partir du projet de loi de finances publiques pour l'année prochaine. Cette prévision jusqu'en 2027 permettrait aux ménages et aux entreprises de prévoir l'évolution de leurs charges fiscales. Bruno Le Maire a souligné le bilan fiscal de l'administration Macron depuis son arrivée au pouvoir. « Nous avons baissé les impôts de plus de 50 milliards d'euros depuis qu'Emmanuel Macron a été élu président de la République, c'est considérable », a-t-il déclaré, ajoutant que, malgré cela, la France conservait l'un des niveaux de prélèvements obligatoires les plus élevés des pays développés.

Le locataire de Bercy a également exprimé le souhait du gouvernement de réduire les dépenses publiques, en particulier dans le secteur de l'énergie. Il a rappelé l'augmentation de 10% du tarif réglementé de l'électricité prévue pour le 1er août, une augmentation qui suit celle de 15% en février dernier. « Nous prenons à notre charge près de 40% de la facture d'électricité des ménages, 37% pour être exact », a-t-il expliqué. 

Le pouvoir d'achat des classes moyennes au cœur de la réforme

« Nous continuons à protéger les ménages mais le principe de responsabilité, c'est progressivement que chacun paye l'électricité aux prix du marché avec la protection que garantit l'Etat français : il n'y a pas de rattrapage », a-t-il encore souligné. Cette logique de responsabilité s'inscrit dans la volonté du gouvernement de sortir du modèle du « quoi qu'il en coûte » pour favoriser le désendettement du pays. Le ministre a souligné que la France ne prévoit pas de nouvelles aides, malgré le maintien des chèques énergie pour les ménages les plus modestes.

La stratégie de réduction des impôts de l'État semble particulièrement cibler les classes moyennes. En effet, en mai dernier, Emmanuel Macron avait annoncé qu'elles seraient les principales bénéficiaires de cette mesure. Ces dernières semaines, plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre de l'Action et des comptes publics, Gabriel Attal, et Bruno Le Maire, ont souligné qu'elles seraient au cœur des efforts fiscaux du gouvernement.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook