Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des carburants toujours plus chers, à qui la faute ?





Le 9 Mai 2018, par

Les automobilistes n'ont pas manqué de le remarquer : les prix à la pompe sont de plus en plus élevés. L'association de consommateurs CLCV déplore une hausse des marges des distributeurs et un niveau de taxes toujours plus élevé.


Un couple possédant deux véhicules, un diesel l'autre essence, qui parcours 25 000 km par an chacun, paiera un surplus de carburant s'établissant entre 100 et 225 euros, selon la CLCV. Ce surplus était de 180 euros environ en 2017. Comment expliquer cette progression ? Le cours du pétrole tout d'abord, qui est en hausse depuis plusieurs mois. Mais ce n'est pas tout. Les marges des distributeurs tout d'abord connaissent aussi une progression. Alors que la France était un des pays européen où ces marges étaient parmi les plus modérés (de 6 à 7 centimes en moyenne), elles s'établissent à plus de 10 centimes du litre désormais.

En 2017, les marges des distributeurs étaient de 11 centimes du litre d'essence en moyenne : elles sont passées à 13,9 centimes depuis le début de l'année. Pour le gazole, même histoire : de 11,2 centimes sur le litre en moyenne l'an dernier, elles sont maintenant de 12,6 centimes. La CLCV demande aux distributeurs de « modérer » leurs marges. Mais ils ne sont pas les seuls en cause : le niveau des taxes est toujours plus élevé, relève l'association. Leur montant total pour un litre d'essence était de 88,9 centimes l'an dernier, et de 75,2 centimes sur le litre de gazole. La contribution climat énergie est passée par là, qui enchérit encore les taxes.

La CLCV demande donc à l'État d'« interrompre » la politique d'augmentation des taxes sur le carburant. Un vœu pieux, alors que les pouvoirs publics ont l'intention d'effectuer un rattrapage de la fiscalité du diesel avec celle de l'essence… Or, si la hausse des taxes a un effet sur le pouvoir d'achat, la consommation d'énergie fossile n'a en rien diminué. « La hausse de la fiscalité écologique est avant tout une mesure de rendement fiscal et elle heurte le portefeuille des particuliers », déplore l'association.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : essence

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook