Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des cigarettes moins chères depuis le 1er septembre 2021





Le 3 Septembre 2021, par François Lapierre

La guerre des prix entre cigarettiers profite aux fumeurs qui depuis le 1er septembre, peuvent profiter de prix moins élevés sur les paquets de certaines marques. Au grand détriment de la santé publique.


Guerre des prix pour les paquets de cigarettes

L'an dernier, le prix du paquet de cigarettes atteignait 10 euros. Un objectif soutenu et voulu par les pouvoirs publics qui ont augmenté les taxes (qui représentent 80% du prix de vente) afin d'atteindre ce tarif symbolique. C'est aussi un obstacle psychologique qui peut pousser à arrêter de fumer. Mais depuis le 1er septembre, surprise, des paquets sont vendus moins chers !

Les paquets de Camel Blue et Black, les Winston Xsphere ou encore les Lucky Strike Bleu ont ainsi bénéficié d'une baisse de leurs prix d'une vingtaine de centimes d'euros, ce qui les fait repasser sous la barre des 10 euros. Une aubaine pour les fumeurs, mais un casse-tête pour le gouvernement et pour la santé publique. Comment expliquer cette baisse soudaine ?

Report sur les marques premium

Les marques rognent leurs marges sur leurs produits d'entrée de gamme, en compensant ces baisses sur les gammes premium. Un jeu de vases communicants pratiqué par les plus grands cigarettiers, qui pratiquent une guerre des prix larvée malgré des discours volontiers en phase avec les autorités sanitaires. Philip Morris, qui possède entre autres la marque Marlboro, parle même d'un monde « sans cigarettes »…

Mais dans les coulisses, ces fabricants n'ont pas l'intention d'arrêter de vendre des cigarettes, bien au contraire. Ils sont prêts à gagner moins d'argent pour continuer à écouler leurs marchandises. Par ailleurs, ils sont aidés par l'exécutif qui a décidé un gel de la fiscalité du tabac cette année et l'année prochaine : les entreprises ont les mains libres pour faire ce qu'elles veulent pendant deux ans.



Tags : tabac

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook