Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des dividendes records pour les actionnaires du CAC 40





Le 9 Janvier 2019, par Paul Malo

Finie la crise : les grandes entreprises du CAC 40 ont versé 57,4 milliards d'euros à leurs actionnaires en 2018.


2017, meilleure année depuis dix ans pour le CAC 40

C’est du jamais vu depuis dix ans : les entreprises du CAC 40 ont augmenté de plus de 12% les dividendes et les rachats d'actions en 2018, pour le plus grand bonheur de leurs actionnaires. Il aura donc fallu une décennies pour que les géants du CAC 40 se remettent effectivement de la crise financière et reconstituent leurs marges et leur niveau de dividendes.

Au total, 57,4 milliards d'euros auront été redistribués aux actionnaires du CAC 40, dont 10,9 milliards de rachat d'actions. Cela représente une hausse de 12,8 % sur un an et de 62 % par rapport au plus bas du marché, en 2009. En 2017, année de référence pour les versements de dividendes en 2018, le CAC 40 a réalisé sa meilleure année depuis dix ans,  avec 92 milliards d'euros de bénéfices. 100% des groupes  de l'indice boursier parisien ont versé un dividende. Seul vrai bémol dans ces bonnes nouvelles : alors que le résultat net courant du CAC 40 a augmenté de 18%,  le montant des dividendes versé n'a quant à lui augmenté que de 4,96 %.


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook