Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des hausses de salaires attendues en 2022, mais moins élevées que l'inflation





Le 3 Août 2022, par Olivier Sancerre

Les augmentations de salaire seront significatives cette année et l'année prochaine, mais elles n'égaleront pas l'inflation. Les salariés français seront par ailleurs les moins bien lotis en Europe.


Une hausse de 3,1% en moyenne

Bonne nouvelle : les salaires vont bel et bien augmenter en 2022 et en 2023. Mauvaise nouvelle : l'inflation va être encore plus élevée… L'étude annuelle de WTW (Willis Towers Watson) montre que les entreprises vont consentir à des efforts certains au niveau des augmentations de salaire pour au moins deux raisons : la hausse généralisée des prix, mais aussi et surtout pour conserver leurs salariés et attirer des profils dans un contexte de pénurie de main d'œuvre.

Ainsi, les salaires devraient augmenter en moyenne de 3,1% cette année, et de 3,3% en 2023. Et il existe une possibilité très réelle que la hausse des rémunérations soit plus élevée l'année prochaine, elle pourrait se fixer à 3,5% compte-tenu des anticipations d'inflation. Ces chiffres sont bien plus élevés que ceux enregistrés ces dernières années : de 2010 à 2019, les augmentations de salaire n'ont jamais dépassé 2,5%. Et en 2020, première année de la crise sanitaire, la hausse des rémunérations est tombée sous les 2%.

Des hausses plus faibles en France

Toutefois, même si ces chiffres sont élevés, ils sont loin d'égaler le niveau de l'inflation mesuré à 6,1% au mois de juillet en France. Par ailleurs, les salariés français sont parmi les moins bien servis en Europe : la hausse des salaires va en effet s'établir à 4% au Royaume-Uni, 3,8% en Allemagne et 3,6% en Espagne. Dans ces pays cependant, l'inflation est encore plus élevée que dans l'Hexagone : plus de 10% en Espagne, 9,4% au Royaume-Uni et 8,5% en Allemagne.

En fonction du secteur d'activité et du poste, la hausse des salaires n'est pas la même. Elle est plus élevée dans le numérique, les données, la sécurité informatique. Par contre, les augmentations seront moins élevées dans les secteurs de la restauration, de l'hôtellerie, la banque de détail ou encore l'agroalimentaire. Là où le manque de main d'œuvre est pourtant criant…



Tags : salaires

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook