Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des logements à 5.000 euros le mètre carré à Paris





Le 25 Novembre 2019, par François Lapierre

Avec une moyenne de 10.000 euros du mètre carré, acheter un logement à Paris est devenu quasiment mission impossible pour les ménages des classes moyennes. La Ville de Paris lance un nouveau dispositif d'accession à la propriété à moitié prix.


La Ville de Paris à la manœuvre pour conserver les familles

Des logements à acheter au prix de 5.000 euros le mètre carré en plein Paris ? C'est un rêve pour bon nombre d'acheteurs potentiels, et c'est ce que la mairie de Paris veut proposer. Ian Brossat, l'adjoint au logement d'Anne Hidalgo, et par ailleurs candidat communiste à la mairie de Paris, a tracé les contours de la nouvelle initiative de la ville dans le Journal du Dimanche. Il évoque la mise en vente de 500 à 650 appartements au moitié du prix constaté en moyenne dans la capitale, qui est de 10.000 euros du mètre carré.

Les sites de construction ont été identifiés et validés, d'autres pourraient s'y ajouter à l'avenir pour agrandir le parc de ces logements abordables. Il s'agit pour la mairie de résoudre la question délicate du logement à Paris, un sujet notoirement complexe qui rend les biens immobiliers hors d'atteinte pour les classes moyennes qui veulent acheter, en particulier les familles qui sont repoussées en dehors de la capitale.

La ville reste propriétaire du terrain

Pour parvenir à ce prix de 5.000 euros du mètre carré, la mairie utilise une ficelle qui sépare le foncier du bâti, ce qui est possible depuis le vote de la loi Alur en 2014. Le principe est le suivant : l'acheteur est propriétaire des murs de son logement pendant 99 ans, tandis que l'organisme foncier solidaire (la Foncière de la Ville de Paris) est propriétaire du terrain. Il faudra avoir en tête que le logement acheté ne sera donc pas totalement sa propriété…

Malgré cette limitation importante, les dossiers d'accession à la propriété devraient se bousculer. La Ville de Paris a établi des critères, en particulier de revenus mensuels : pas question de dépasser le seuil de 4.500 euros mensuels pour un couple avec un enfant, ou encore 5.000 euros pour un couple avec deux enfants. Il s'agit de favoriser l'établissement et l'enracinement de familles à Paris intra-muros.



Tags : paris

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook