Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des milliers de postes menacés chez Air France





Le 29 Juin 2020, par François Lapierre

Semaine à haute tension chez Air France-KLM. La compagnie aérienne tient ce lundi 29 juin un conseil d'administration, puis elle annoncera un plan de « reconstruction » vendredi 3 juillet. Des milliers d'emplois sont menacés.


De 8.000 à 10.000 emplois supprimés ?

Air France-KLM tiendra ce vendredi 3 juillet un comité social et économique (CSE) central extraordinaire au siège de Roissy. Le même jour, un CSE extraordinaire aura lieu chez Hop!, la filiale spécialisée dans les liaisons domestiques. À cette occasion, la direction présentera aux syndicats une mise à jour de la gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC). Un moyen de jouer cartes sur table, et celles-ci s'annoncent difficiles pour l'emploi au sein du groupe. Une rumeur circule selon laquelle 8.000 à 10.000 postes pourraient être supprimés ; l'entreprise n'a pas voulu le confirmer.

Dans le contexte actuel, ce niveau de suppression de postes n'aurait malheureusement rien d'exceptionnel. Toutes les grandes compagnies aériennes ont annoncé des plans de restructuration massifs : 10.000 emplois supprimés chez Delta, 12.000 chez British Airways, 22.000 au sein de Lufthansa… Et ce malgré les aides des gouvernements qui se chiffrent en dizaines de milliards d'euros. C'est le cas pour Air France-KLM, qui a reçu 7 milliards d'euros de l'État français.

La filiale Hop! en difficulté

Mais cette aide est assortie de contreparties, notamment pour les liaisons intérieures. Air France-KLM devra fermer les liaisons là où il existe une alternative ferroviaire de moins de deux heures et demi. C'est le cas pour Lyon, Nantes et Bordeaux. Hop!, déjà déficitaire, pourrait en faire les frais. Des lignes court courrier pourraient revenir dans le portefeuille de la low cost Transavia.

Air France va mettre en œuvre des ruptures conventionnelles collectives (RCC), à l'image de celle acceptée par le SNPL : le syndicat majoritaire chez les pilotes a validé l'accord qui verra partir 10% des effectifs de pilotes (soit 403 pilotes). Un autre accord du même genre, pour les hôtesses et les stewards, est en négociation (1.700 postes menacés). Air France dénombre 55.000 salariés (CDD et CDI).




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »













Rss
Twitter
Facebook