Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des soldes d'hiver décevants pour les commerçants





Le 9 Février 2022, par François Lapierre

Les soldes d'hiver, qui se sont achevés ce mardi, n'ont pas eu les résultats espérés par les commerçants : les consommateurs ont boudé le rendez-vous annuel comme en 2020.


Désaffection des consommateurs

Les soldes ont-ils encore un avenir ? La question se pose alors que la période légale des promotions hivernales a touché à sa fin ce mardi. Le premier bilan de la Procos n'est en effet guère réjouissant pour les commerçants. Selon la Fédération pour l'urbanisme et le développement du commerce spécialisé, la fréquentation des magasins a reculé de 30% par rapport à 2019 (avant la crise sanitaire). Quant au chiffre d'affaires, il recule de 8%. Des mauvaises nouvelles pour le secteur de la vente au détail.

Mais c'est dans le domaine du textile que les chiffres sont les moins bons avec un recul du chiffre d'affaires de 14% dans l'habillement, et de 30% dans la chaussure. Les magasins de vêtements et de chaussures affichent en fait des résultats similaires à ceux enregistrés en 2020, une période marquée par des restrictions encore plus fortes. Mais on reste très loin du bilan 2019, souligne la Procos.

Vider les stocks

Il y a au moins une raison objective qui explique la désaffection des consommateurs pour les soldes. Le télétravail, obligatoire dans les entreprises qui le peuvent début janvier, n'a pas poussé les salariés restés chez eux à aller dans les magasins pour profiter des promotions. Et puis il y a aussi les ventes privées qui se multiplient et qui diluent l'intérêt des soldes.

Pour les commerçants, les soldes demeurent néanmoins un rendez-vous important ne serait-ce que pour vider les stocks et préparer la nouvelle collection printemps/été. Mais le désamour des consommateurs pourrait les pousser à gérer les stocks de manière beaucoup plus fine, réduisant ainsi l'inventaire et donc les possibilités de vente à prix cassé.



Tags : soldes

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook