Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des voitures électriques pour PSA à partir de 2019





Le 11 Mai 2016, par

Le groupe PSA et son partenaire chinois DongFeng se sont entendus pour mettre sur pied une architecture de développement de véhicules électriques, e-CMP.


Chaque entreprise apportera au pot commun. PSA embauche d’ingénieurs spécialisés dans les moteurs électriques ; DongFeng a une expertise dans les batteries qui seront au cœur des prochaines voitures électriques de Peugeot — avec une autonomie de 250 km, ces batteries sont à même de rivaliser avec les moteurs de Tesla.

PSA projette de construire quatre véhicules électriques d’ici 2019, croit savoir L’Argus. Le constructeur automobile compte investir les segments des citadines et des compactes, avec des voitures basées sur des modèles existants. L’objectif est d’économiser en « électrifiant » des modèles thermiques intégrant l’architecture CMP.

De fait, la Citroën C3 en sera exclue : cette voiture est construite à partir de l’architecture PF1. En revanche, les successeurs des  Citroën C-Elysée, la Peugeot 301 et la DS3 seront concernés. Un avenir tout électrique ou presque pour PSA, qui presse le pas : Tesla et sa Model 3, qui sera disponible dans le courant de l’année prochaine, rencontre un gros succès… sans oublier les efforts des autres constructeurs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : psa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook