Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des zones réservées aux adultes dans les avions de cette compagnie aérienne





Le 4 Septembre 2023, par François Lapierre

La compagnie aérienne Corendon Airlines brise un tabou en devenant le premier opérateur européen à proposer des zones réservées aux adultes dans ses avions, une pratique déjà courante en Asie.


Des zones réservées aux adultes qui font débat

Corendon Airlines, une compagnie aérienne turco-néerlandaise, fait sensation en devenant le premier opérateur européen à introduire des zones réservées aux adultes à bord de ses avions. Jusqu'à présent, cette pratique était principalement adoptée par les compagnies aériennes asiatiques telles que AirAsia X et Malaysia Airlines. La zone sera réservée aux passagers de plus de 16 ans et sera distinctement séparée du reste de l'avion par des cloisons ou des rideaux. 

Ce service sera disponible sur les vols en Airbus A350 entre Amsterdam et l'île de Curaçao, aux Caraïbes, et coûtera un supplément minimum de 45 euros. Selon divers sondages, l'idée de zones sans enfants à bord d'avions gagne en popularité. Un sondage mené pour Jetcost.co.uk révèle que 53% des adultes britanniques sont favorables aux vols sans enfants. Aux États-Unis, près de 60% des adultes soutiennent l'idée d'une zone réservée aux adultes dans les avions, selon une enquête réalisée pour Newsweek

Le risque de discrimination et les implications légales

Même les parents semblent moins réfractaires à cette approche, arguant que cela pourrait réduire le stress lié à la gestion des enfants pendant les vols. Toutefois, de nombreuses compagnies aériennes européennes, y compris TUI, KLM et Transavia, hésitent à adopter cette pratique, craignant des accusations de discrimination. 

Dans le secteur de l'hôtellerie, le concept « réservé aux adultes » est également en vogue. Selon le site allemand Urlaub ohne Kinder, il y a actuellement 1.544 hôtels « Only Adult » dans le monde, contre 682 en 2016. Cependant, la question de la légalité de ces pratiques demeure. En France, refuser un service à un client sans motif légitime peut entraîner une peine de prison ou une amende.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook