Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dieselgate : 9 milliards d’euros réclamés à Volkswagen





Le 11 Septembre 2018, par Paul Malo

Tout juste trois ans après le scandale des moteurs diesel truqués, un premier grand procès s’ouvre contre Volkswagen.


Un cours de Bourse en chute libre

Comment tout cela va-t-il finir ? C’est un procès qui devrait durer, au moins, jusqu’en 2019 qui vient de débuter devant le tribunal de Brunswick, outre -Rhin. Celui des moteurs diesel truqués de Volkswagen, la question posée étant simple : le groupe automobile aurait-il dû informer plus tôt les marchés financiers de cette fraude, de façon à réduire les pertes des actionnaires ? Car nombreux sont les fidèles de la marque à avoir perdu gros dans ce scandale. Il faut dire qu'au lendemain des révélations du 18 septembre 2015, dès l'ouverture de la Bourse le titre Volkswagen perdait jusqu'à 40% de sa valeur en à peine deux jours.

Les actions collectives autorisées en Allemagne

Le groupe automobile avait fini par avouer avoir équipé 11 millions de ses moteurs diesel d'un logiciel capable de fausser les tests antipollution. Aux juges maintenant, face à la bonne cinquantaine d’avocats représentant les actionnaires s’estimant lésés, de faire le tri parmi les 193 questions à trancher.  Au total, les 3600 investisseurs dont les requêtes ont été groupées, avec des demandes allant de 370 euros à 1,2 milliard d'euros, réclament pas moins de 9 milliards d’euros à Volkswagen, l’une des marques  allemandes les plus emblématiques. Du fait de cet affaire, le gouvernement allemand a autorisé en mai dernier les procédures collectives. Deux millions de personnes propriétaires d’une VolksWagen  ont ainsi la possibilité de se joindre à une action groupée contre la marque d’ici à la fin de l'année.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook