Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dieselgate : Daimler va rappeler 60 000 véhicules en Allemagne





Le 23 Juin 2019, par François Lapierre

Daimler est pris dans la tempête du « dieselgate ». Le constructeur allemand va devoir rappeler 60 000 voitures en Allemagne, notamment des Mercedes-Benz.


Depuis le mois d’avril, l’agence allemande de l’automobile (KBA) menait l’enquête chez Daimler pour vérifier si le constructeur automobile avait installé des logiciels de trucage des émissions de particules nocives. L’autorité de régulation exige le rappel de 60 000 véhicules en Allemagne, qui concerne des Mercedes-Benz GLK 220 CDI fabriqués entre 2012 et 2015. Elles intègrent un logiciel qui réduit les émissions durant les tests, de la triche en quelque sorte qui a permis à ces voitures d’obtenir un « bon de sortie » alors même qu’elles dégageaient des émissions au-dessus des limites autorisées.

 

Ce n’est pas la première fois que la KBA a Daimler dans sa ligne de mire. Ce rappel fait d’ailleurs presque figure de formalité par rapport à celui mené en 2018 : le constructeur a fait face à rappel de 700 000 voitures dans le monde, dont 280 000 rien qu’en Allemagne. Là aussi, il s’agissait de logiciels réduisant de manière artificielle les émissions de particules. Néanmoins, Daimler a fait appel de cette décision. Autre dossier épineux, une menace de sanction financière émanant du procureur de Stuttgart dans le cadre du dossier plus large du « dieselgate ».

 

Autant dire que Daimler est loin d’en avoir terminé avec ce scandale né en 2015 chez Volkswagen. Et qui depuis, s’étend à l’ensemble de l’industrie automobile, même si les constructeurs allemands sont tout spécialement visés. Volkswagen a ainsi admis avoir installé des logiciels de triche dans 11 millions de ses véhicules.




Tags : Daimler

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook