Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dieselgate : Volkswagen plaide coupable dans le volet américain





Le 12 Mars 2017, par

Aux États-Unis, Volkswagen a plaidé coupable aux trois chefs d'accusation portés contre le constructeur automobile par le Département de la Justice américaine. Une reconnaissance des faits qui ouvre la voie au versement de pénalités de 4,3 milliards.


Durant une audition devant une cour fédérale de Detroit, Volkswagen a donc reconnu sa culpabilité à trois chefs d'accusation dans le cadre du dieselgate : conspiration, obstruction à la justice et fausses déclarations pour des entrées de biens. Le juge a accepté ce plaider coupable, et il donnera son verdict le 21 avril.

Cette reconnaissance des faits intervient dans un contexte où l'entreprise a accepté un accord à l'amiable avec le gouvernement fédéral. Volkswagen a en effet reconnu avoir vendu en six ans 580 000 véhicules équipés d'un logiciel trompant les tests anti-pollution. L'accord à l'amiable comprend le versement de 4,3 milliards de dollars de pénalités au civil et au pénal, ainsi que la mise en place de réformes importantes ; le groupe se soumettra également au contrôle d'une autorité indépendante pendant les trois prochaines années.

En tout et pour les seuls États-Unis, le dieselgate va coûter à Volkswagen 25 milliards de dollars : le groupe va en effet racheter 500 000 véhicules polluants, et verser des indemnités aux concessionnaires et aux autorités fédérales et locales. Par ailleurs, la justice américaine poursuit sept dirigeants actuels et anciens du constructeur automobile.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook