Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dieselgate : le groupe PSA dans la tourmente





Le 10 Septembre 2017, par

Après Volkswagen, c'est au tour d'un autre grand constructeur automobile européen d'être pris dans la tourmente du dieselgate. Le groupe PSA a fait l'object d'une enquête de la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) révélée par Le Monde.


Le dossier est accablant pour le groupe PSA. La DGCCRF, qui a transmis le dossier dans les mains de trois juges du pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris, accuse le constructeur automobile d'avoir mis sur pied une « stratégie globale » qui a pour objectif de concevoir et commercialiser des moteurs diesel frauduleux. Ce dispositif a permis aux véhicules concernés de passer sans encombres les tests d'homologation, via un système de « calibrations frauduleuses ».

Le système de dépollution de ces moteurs se lançait durant les tests d'homologation. Les voitures recevaient ainsi le feu vert sur la base de performances faussées. Une affaire qui ressemble comme deux gouttes d'eau au scandale Volkswagen qui, là aussi, consistait en un logiciel tricheur s'activant pendant les tests anti-pollution. La différence ici, c'est que le dossier PSA est autrement plus important : la DGCCRF évoque en effet deux millions de véhicules touchés, contre la moitié pour le constructeur allemand. Le groupe PSA encourt une amende à hauteur de cinq milliards d'euros si les faits étaient avérés.

Dans un communiqué envoyé peu après la révélation du Monde, le groupe PSA dément vigoureusement toute stratégie frauduleuse, en réaffirmant « avec force » la pertinence de ses choix technologiques. Le constructeur réaffirme « respecter les réglementations dans tous les pays où le groupe opère » et indique que ses véhicules « n’ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif permettant de détecter un test de conformité et d’activer un dispositif de traitement des polluants qui serait inactif en usage client ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : psa


1.Posté par Millet le 10/09/2017 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Quand on ne maîtrise pas un sujet, soit on se documente pour comprendre un minimum ce dont on parle, soit on s'abstient de l'aborder.
Dans tous les cas, quand on reprend une information en la déformant sciemment ou par méconnaissance, on ne peut pas se considérer comme un journaliste.
Cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook