Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Disneyland : des prix différents selon les pays





Le 26 Mai 2015, par

Voilà une étrange histoire qui jette une lumière crue sur une pratique de l’ombre de Disneyland Paris. À prestations identiques, le parc de loisirs de Marne-la-Vallée pratique en effet des prix différents selon que vous soyez français, allemand ou espagnol.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Des relevés, réalisés par un député belge, montre qu’un séjour de deux nuits réservé sur internet sera facturé de manière différente selon que la famille provienne d’un pays ou d’un autre. Il en coûtera ainsi 865 euros pour une famille française, mais 1 339 euros pour une famille italienne, ou encore 1 272 euros pour une famille allemande.

Des pratiques commerciales pour le moins douteuses, qui pourraient s’apparenter à de la discrimination… Le parc explique néanmoins que les prix de base sont identiques pour tout le monde. Il s’agit ensuite d’un jeu de réductions spécifiques qui s’appliquent selon les pays : il peut ici y avoir des différences selon plusieurs critères, comme les dates des vacances scolaires ou certaines fêtes nationales.

Mais cela n’explique pas les différences constatées entre résidents d’un même pays. Les Français qui habitent près du parc paient leurs entrées moins chers ; ceux qui habitent en province bénéficient d’un hébergement moins onéreux. La Commission européenne va se pencher sur ce dossier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : disneyland

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook