Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dividendes 2020 : une baisse forte mais inférieure aux attentes





Le 22 Février 2021, par Paolo Garoscio

La crise sanitaire de la Covid-19 a impacté, au printemps 2020, les Bourses du monde entier qui ont connu un krach majeur lié aux mesures sanitaires, notamment les confinements. Et, d’une manière générale, la crise économique s’est installée, avec une récession record dans les principales économies mondiales. De quoi impacter, sans surprise, les dividendes reversés aux actionnaires.


Le montant des dividendes reversés en 2020 baisse de 12,2%

Pixabay/PublicdomainPïctures
Pixabay/PublicdomainPïctures
Les actionnaires aussi auront souffert de la crise sanitaire qui a conduit à une crise économique historique, en 2020 : selon le gestionnaire Janus Henderson, qui a publié dimanche 21 février 2021 son rapport annuel sur les dividendes dans le monde, le montant des dividendes reversés aux actionnaires en 2020 est en chute libre. Par rapport à 2019, il baisse de 12,2%.

Une baisse importante, mais qui reste inférieure à ce qui était craint, et ce grâce à une reprise économique qui s’est fait remarquer sur la fin de l’année 2020 et qui a permis à certaines entreprises de maintenir leurs dividendes, de les augmenter ou, tout du moins, de ne pas les faire chuter autant qu’anticipé.

Les dividendes aux États-Unis explosent

Le sort réservé aux actionnaires par les entreprises est toutefois disparate : si, effectivement, elles ont versé 12,2% d’argent de moins, soit 1.255 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année, c’est en Europe que les coupes dans les dividendes ont été les plus importantes.

Inversement, aux États-Unis, le montant reversé aux actionnaires a augmenté en 2020 par rapport à 2019, atteignant la somme record de 546 milliards de dollars, en hausse de 2,6% sur un an. Les États-Unis représentent ainsi quasiment la moitié de l’ensemble des dividendes reversés en 2020 au niveau mondial.

Le secteur bancaire, en Europe, est sans aucun doute le plus impacté par la baisse des dividendes, et devrait l’être pour la plupart de l’année 2021 également. La BCE avait demandé aux banques européennes en mars 2020, en pleine pandémie, de ne pas verser de dividendes, une recommandation qui durera jusqu’à au moins septembre 2021.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook