Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump a les constructeurs automobiles dans le collimateur





Le 22 Août 2019, par François Lapierre

Donald Trump fulmine contre les constructeurs automobiles qui ont décidé de respecter les normes environnementales plus strictes édictées par la Californie, plutôt que sa proposition plus laxiste.


Dans sa volonté de détricoter l'héritage Obama, Donald Trump a proposé l'été dernier de geler les normes antipollution jusqu'en 2026 au niveau de 2020. Son prédécesseur avait fait passer une réglementation pour la période 2017 à 2025 beaucoup plus stricte et ambitieuse dans ce domaine, suivant en cela les engagements pris par les États-Unis pour lutter contre le réchauffement climatique. Mais les constructeurs automobiles, loin de soutenir la proposition du président républicain, ont préféré s'engager auprès de la Californie pour respecter une législation qui rehausse les normes environnementales.

Ford, Honda, BMW et Volkswagen ont ainsi décidé de conclure un accord avec cet État américain, où la réglementation environnementale est déjà la plus restrictive. La Californie veut même aller encore plus loin dans ce domaine, snobant les propositions de Donald Trump. D'autres constructeurs automobiles vont d'ailleurs rejoindre l'État dans cette initiative, dont Mercedes-Benz et General Motors. Ce qui n'est pas du tout du goût du locataire de la Maison Blanche, qui estime que les groupes automobiles vont faire payer leurs voitures 3 000 dollars plus cher avec ces nouvelles normes.

Dans plusieurs tweets rageurs, Donald Trump a ainsi expliqué que sa proposition allait faire « baisser le prix moyen », tout en rendant les voitures « plus sûres » avec « très peu d'impact sur l'environnement ». Mais en s'engageant auprès de la Californie, les fondateurs de Ford et de GM se « retournent dans leur tombe » devant la « faiblesse » des dirigeants actuels. Plusieurs constructeurs ont été convoqués à la Maison Blanche pour montrer leur « solidarité » avec les propositions de Donald Trump.



 



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook