Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump au Royaume-Uni : la visite de la discorde





Le 31 Janvier 2017, par

La visite de Donald Trump au Royaume-Uni est-elle compromise ? Le nouveau président américain a en effet été invité par la reine Elizabeth a une visite d'État. L'occasion de sceller la nouvelle alliance entre les États-Unis et un pays qui s'apprête à quitter l'Europe.


Mais voilà, les choses ne sont pas si simples. La porte-parole de Theresa May, la Première ministre britannique, a annoncé que la date n'avait pas été fixée, que la visite n'aura pas lieu « avant des mois », et surtout que l'événement n'a pas encore été discuté entre Londres et Washington. Pourtant, Theresa May avait remis l'invitation à Donald Trump lors de son voyage aux États-Unis il y a quelques jours.

Donald Trump est devenu un partenaire encombrant pour le gouvernement anglais. La controverse née après la signature du décret anti-immigration a sans doute refroidi bien des ardeurs du côté de Londres. Néanmoins, le 10, Downing Street a assuré que l'invitation tenait toujours car elle avait un caractère d'importance « national », selon le cabinet de la Première ministre.

À ce flottement s'ajoute la fronde populaire : une pétition réclamant l'annulation de la visite d'État du président américain a recueilli plus d'1,70 million de signatures. Puisque le texte a dépassé les 100 000 signatures, les députés devront en débattre, ce sera le cas le 20 février. La rumeur veut qu'en privé, la Reine elle-même ne montre pas beaucoup d'appétit pour le personnage.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : donald trump

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook