Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump impose de nouvelles taxes douanières au Mexique





Le 3 Juin 2019, par François Lapierre

Le Mexique est dans la ligne de mire de Donald Trump. Pour juguler l’immigration illégale depuis le pays, le président américain veut lui imposer des taxes douanières.


Les tarifs douaniers, c’est la nouvelle arme brandie par Donald Trump pour tenter de faire plier les pays partenaires des États-Unis. À compter du 10 juin, tous les biens provenant du Mexique subiront des taxes à hauteur de 5%. Et ce n’est qu’un début, car le président américain a l’intention de relever les tarifs à 10% au 1er juillet, puis de 5% chaque mois jusqu’à parvenir à un total de 25% en octobre. L’objectif de ce coup de sang n’est pas commercial : Donald Trump entend ainsi forcer le Mexique à agir pour arrêter le flux d’étrangers illégaux qui passent aux États-Unis en transitant par le territoire mexicain.

Côté mexicain, c’est la consternation. D’une part, les immigrés clandestins proviennent souvent d’autres pays que le Mexique. Et puis les États-Unis sont le plus important partenaire commercial du pays. Andres Manuel Lopez Obrador, le président mexicain, a joué la carte de l’apaisement en appelant son homologue au dialogue. Il ne souhaite pas la confrontation et propose de rechercher des « alternatives » au problème de l’immigration.

Cette nouvelle taxation douanière, entièrement à la discrétion de la Maison Blanche, intervient à un moment pour le moins singulier. Le Mexique et les États-Unis doivent en effet ratifier le nouvel accord de libre-échange, qui concerne également le Canada. Un processus de ratification lancée... en même temps que l’annonce de Donald Trump sur les nouvelles taxes douanières.



Tags : mexique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook