Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump veut sauver l'entreprise chinoise ZTE





Le 13 Mai 2018, par

ZTE a un pied dans la tombe, mais le constructeur chinois va peut-être pouvoir se tirer d'affaire grâce… à Donald Trump. Le président américain a en effet indiqué qu'il travaillait avec Xi Jinping pour sortir l'entreprise de l'ornière.


Le constructeur de smartphones et équipementier réseau ZTE s'est vu refuser la fourniture de composants américains dans ses produits. L'entreprise utilise des semi-conducteurs fabriqués par Intel ou encore Qualcomm, elle est particulièrement dépendante de ses fournisseurs américains. ZTE a enfreint les termes des sanctions économiques décidées contre l'Iran, c'est pourquoi Washington a interdit aux entreprises US de lui vendre leurs composants pour une durée de 7 ans.

Or, ZTE est une entreprise importante en Chine, qui emploie plus de 80 000 personnes, en particulier dans le sud du pays. L'annonce de la cessation de ses activités les plus importantes cette semaine place le président chinois Xi Jinping en position délicate. Malgré les difficultés liées aux mesures protectionnistes prises par la Maison Blanche, on sait que les deux présidents entretiennent de bonnes relations. Donald Trump a donc annoncé sa volonté d'aider ZTE à trouver les moyens de rebondir.

Dans un tweet, le président américain a expliqué qu'il travaillait avec le président Xi pour permettre à « l'énorme compagnie téléphonique chinoise ZTE » de trouver une voie qui lui permettrait de reprendre « vite » ses activités. La raison invoquée est que cette décision provoque « trop d'emplois perdus en Chine ». Donald Trump a mandaté le département du Commerce américain de régler le problème. Cette volonté d'aider une entreprise étrangère paraîtra curieuse de la part du chantre de « l'Amérique d'abord », mais c'est aussi une manière d'apaiser les relations entre les deux pays.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : zte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook