Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Drones : augmentation de capital record pour Parrot





Le 22 Novembre 2015, par

Les drones sont un secteur d'activité qui a le vent en poupe ces dernières années. Et ce, aussi bien auprès du grand public que des entreprises et de l'industrie, sans oublier tous les usages qui restent encore à imaginer.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Une entreprise française, Parrot, s'est positionnée très tôt sur marché, d'abord avec des produits grand public puis, depuis quelques mois, en investissant massivement dans les drones adaptés aux utilisations dans le bâtiment et l'agriculture. Cette société, qui a débuté en développant des accessoires pour l'automobile, va procéder à une augmentation de capital record.

En demandant au marché 300 millions d'euros, Parrot tente un pari : il s'agit de la plus importante opération du genre en France pour une entreprise tricolore cette année… Une entreprise dont la capitalisation boursière est de 402 millions d'euros. Néanmoins, Parrot a de solides arguments pour réussir cette augmentation.

D'une part, Henri Seydoux le fondateur et actuel PDG de l'entreprise va investir 90 millions de ses deniers personnels dans l'aventure ; et la banque publique d'investissement Bpifrance se porte acquéreur de 5% du capital de Parrot, soit 33 millions d'euros. Là aussi pour l'établissement, il s'agit d'un investissement record.

Les drones constituent désormais la moitié du chiffre d'affaires de Parrot, soit 218 millions d'euros depuis le début de l'année. Il s'agit d'une croissance de 22% par rapport à l'an dernier. Le métier « historique » de la société creuse lui les pertes de Parrot, estimée à 2,9 millions d'euros.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : drone

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook