Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Durant sa première interview télévisée, Emmanuel Macron a expliqué son action





Le 16 Octobre 2017, par

Emmanuel Macron a donné ce dimanche 15 octobre sa première interview à la télévision française depuis son accession au pouvoir. TF1 a raflé la mise, et visiblement le rendez-vous était très attendu par les Français : ils étaient 10 millions derrière leur poste pour suivre l'événement.


Le président de la République a voulu redonner du sens à son action et celle du gouvernement, après un été flottant et des déclarations tonitruantes (sur les « fainéants », les « cyniques », ou encore sur le « bordel » de certains manifestants). Emmanuel Macron a assumé son style, expliquant qu'il voulait se faire comprendre de tous. Au delà de la forme, le chef de l'État a également défendu — c'était attendu — les premières réformes engagées ces cinq premiers mois. Les ordonnances pour le code du travail, la réforme de l'ISF, la politique du logement et les fameux 5 euros de baisse des APL, entre autres.

Emmanuel Macron a aussi longuement expliqué le bien fondé, selon lui, des prochaines réformes, tout particulièrement celles concernant l'apprentissage et l'assurance chômage. En ce qui concerne ce dernier chantier, l'ambition est d'importance : le président entend offrir des prestations chômage à ceux qui démissionnent. Un changement de taille et une mesure de justice sociale, mais le prix à payer est élevé. Ce sera au menu des discussions avec les partenaires sociaux dans les prochaines semaines.

Le locataire de l'Élysée a réitéré sa promesse de campagne d'atteindre un taux de chômage à 7% d'ici la fin de son quinquennat, en 2022. Il demande par ailleurs un an et demi à deux ans pour voir les effets des premières réformes. Un temps long donc, qui sera difficile à tenir pour des Français souvent impatients avec leurs dirigeants. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook