Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

E. Leclerc conforte sa position de numéro 1 de la grande distribution





Le 23 Septembre 2020, par Olivier Sancerre

Les enseignes E. Leclerc ont fait le plein de consommateurs durant la rentrée. Le groupe consolide sa place de numéro 1 sur le marché de la grande distribution en France.


Les Français consomment de nouveau

E. Leclerc récolte les fruits de ses investissements : l'enseigne renforce sa première place en termes de parts de marché en France. D'après les chiffres de Kantar cités par la publication spécialisée LSA, le réseau de magasins indépendants occupe 22,7% du marché entre le 10 août et le 6 septembre. E. Leclerc a engrangé une hausse de 0,6 point, tandis que Carrefour, son plus proche rival numéro 2 sur le podium, recule de 0,1 point à 19,1%. Intermarché complète le trio de tête avec une part de marché de 15,4%, en progression de 0,4 point. Kantar relève aussi la bonne performance de Lidl, qui enregistre une hausse de 0,5 point avec 6,2% du marché français.

Les Français ont retrouvé le goût de la consommation à la rentrée. Les dépenses en produits de grande consommation ont connu une croissance de 6% d'une année sur l'autre. La valeur des paniers a progressé de 10%, mais Kantar a tout de même enregistré une contraction de 3,8% du trafic dans les circuits généralistes. Autrement dit, les sessions de courses s'espacent et se réduisent : les consommateurs préfèrent de plus en plus passer par des méthodes alternatives, comme la livraison à domicile ou le drive, véritable phénomène cette année.

Le succès du drive

La crise sanitaire a confirmé une tendance de fond de ces dernières années : les Français sont de plus en plus nombreux à passer commande en ligne et à aller récupérer leurs courses dans les drives. Or, dans ce segment de marché, E. Leclerc est le champion : sur les 1,2 million de consommateurs qui ont utilisé ce système à la rentrée, l'enseigne en a capté près de la moitié (48%).

Un achat sur deux réalisé en drive l'a été chez E. Leclerc, qui a lourdement investi dans ce secteur. Les revenus tirés de cette activité devraient représenter 4,5 milliards d'euros en 2020 : c'est l'équivalent de quasiment 10% du chiffre d'affaires total du groupe l'an dernier. Dans ce contexte, il n'y a rien d'étonnant à voir la concurrence multiplier les drives près de leurs points de vente.



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook