Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

EDF : le plan d'économies « Mimosa » est en préparation





Le 6 Juillet 2020, par François Lapierre

EDF prépare un plan d'économies de grande ampleur. L'électricien entend éponger les pertes enregistrées pendant la crise sanitaire. Elle sont comprises entre deux et trois milliards d'euros.


Cession d'actifs, budgets en baisse…

Pour parvenir à réduire ses pertes, l'entreprise pourrait appuyer sur tous les boutons à sa disposition, selon les informations du Monde. Les branches et filiales seraient mises à contribution pour baisser leurs budgets ; des cessations d'actifs pourraient être envisagées ; les embauches et les investissements seraient gelés. Les dépenses d'exploitation pendant les deux prochaines années pourraient être stabilisées. Les détails ne sont pas encore connus, mais la direction du groupe devrait mettre cartes sur table fin juillet, à l'occasion du conseil d'administration. Ce qui est certain, c'est qu'un plan d'économies (baptisé « Mimosa » en interne) est en préparation, comme l'a confirmé un porte-parole d'EDF.

Jean-Bernard Lévy, le PDG d'EDF, a expliqué dans le journal de l'entreprise que si les dépenses vont être réduites, les grands projets ne seront pas abandonnés sur l'autel des économies. « Nous ne renoncerons à rien d'essentiel, mais, dans quelques cas, nous retarderons certaines dépenses, nous étudierons certains actifs du groupe si c'est nécessaire, et nous serons très attentifs à ce qui n'est pas immédiatement indispensable », explique-t-il dans cette communication interne.

Dette de plus de 40 milliards d'euros

Sans aucune correction, la dette d'EDF pourrait augmenter de cinq à dix milliards d'euros d'ici 2020, alors qu'elle s'établissait à 41 milliards à la fin de l'année dernière. Il est donc urgent de réduire autant que possible l'impact de la crise sanitaire de ce début d'année sur les comptes de l'électricien. Le chiffre d'affaires de l'entreprise a fondu de 300 millions d'euros sur le seul premier trimestre par rapport à la même période de l'an dernier.

L'épidémie de coronavirus a représenté une chute de la consommation d'électricité de l'ordre de 20%. La paralysie de l'économie a réduit les besoins. Le planning industriel de l'entreprise a également été bousculé. C'est le 30 juillet qu'EDF présentera ses comptes pour le premier trimestre, on saura alors précisément où se trouve le groupe qui doit investir massivement dans son parc nucléaire.



Tags : EDF


1.Posté par Au revoir les retraités le 07/07/2020 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage qu'ils n'aient pas pensé à mettre à la retraite d'office tous les ronds de cuir qui traînent dans cette entreprise qui pourraient ouvrir leurs droits à la retraite mais la place est tellement bonne qu'ils préfèrent rester. Du balai...

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook