Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

EasyJet : chiffre d'affaires en hausse, mais bénéfices en baisse





Le 18 Juillet 2019, par François Lapierre

EasyJet rencontre des difficultés pour remplir ses avions, dans un contexte concurrentiel compliqué en Europe. Les bénéfices vont baisser de manière sensible durant l'exercice.


La compagnie aérienne britannique à bas coût a prévenu que ses bénéfices seront compris entre 400 et 440 millions de livres (entre 440 et 490 millions d'euros) durant son exercice 2018/2019 qui s'achèvera le 30 septembre. Durant le précédent exercice, les profits s'étaient établis à 578 millions de livres. Le taux de remplissage des avions est ainsi en baisse de 1,7 point entre avril et fin juin, à 91,7%.  Cela reste une performance solide, mais le secteur aérien en Europe reste difficile, notamment en raison d'une concurrence effrénée sur le court et le moyen-courrier, et d'une croissance européenne au ralenti.

Le Brexit est aussi un écueil pour la société britannique. Le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, toujours prévu pour le 31 octobre, ne devrait toutefois pas impacter trop EasyJet, qui a pris les devants. La compagnie pourra en effet voler d'un côté comme de l'autre de la Manche sans difficulté, que le départ de Londres soit ordonné ou pas (« no deal »).

Malgré tout, EasyJet ne se porte pas si mal : le revenu total par siège a légèrement progressé de 0,7% à taux de change constants. Durant ce dernier trimestre, le groupe a engrangé un chiffre d'affaires de 1,76 milliards de livres, en progression de 11,4%. Quant au nombre de passagers, l'indicateur est en hausse de 8% : la compagnie a transporté 26,4 millions de voyageurs pendant cette période. Par ailleurs, pour compenser les bénéfices en recul, l'entreprise a mis en place plusieurs mesures afin d'augmenter encore ses revenus.



Tags : easyjet

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook