Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

EasyJet poursuit ses investissements français





Le 2 Novembre 2016, par

EasyJet entend poursuivre ses investissements en France, malgré la menace terroriste qui plane sur le pays. La compagnie aérienne low cost, qui fait voyager 15,6 millions de passagers en France, va muscler ses liaisons tricolores.


En 2017, EasyJet va déployer deux avions supplémentaires pour des liaisons françaises que François Bacchetta, le directeur général de l’entreprise pour la France, n’a pas précisé à l’AFP. Cela débouchera sur 72 emplois supplémentaires. 10% de la flotte d’EasyJet, qui compte 256 avions, est basée en France. La compagnie dispose de 5 bases tricolores et actuellement, 28 avions. Dont 15 pour les seuls aéroports de Orly et de Charles-de-Gaulle.

Sur le low cost, la France est en retard sur le reste des pays européens en termes de court et moyen-courrier. « Moins de 30% des voyages court et moyen-courriers alors que la moyenne européenne est à 47% ». Il y a donc des parts de marché à prendre, malgré les attentats qui ont provoqué un « fléchissement des prix », précise François Bacchetta. Toutefois, le marché français n’a pas été particulièrement affecté et le taux de remplissage est « stable », se réjouit-il.

Le taux de remplissage a même atteint un record sur l’ensemble du réseau : 93,9% au troisième trimestre, contre 91,5% pour l’ensemble de 2015. Pour la France, le trafic est « résilient », énonce le directeur général d’une compagnie qui souffre bien plus des conséquences du Brexit sur le marché des changes. D’ailleurs, le groupe cherche un point de chute européen afin de conserver son droit de voler sans contraintes partout en Europe.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : easyjet

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement