Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Échec des négociations sur l’assurance-chômage





Le 20 Février 2019, par La Rédaction

Les négociations sur l’assurance-chômage ont échoué. La pierre d’achoppement a été le système de bonus/malus voulu par les syndicats et le gouvernement, mais refusé par le patronat.


Les partenaires sociaux n’ont pas su se mettre d’accord pour réformer l’assurance-chômage. Une réforme dont l’ambition était de revoir les règles sur le cumul entre l’emploi et le chômage, dégager de 3 à 3,9 milliards d’euros d’économies sur trois ans et surtout de lutter contre le recours abusif aux contrats courts. Les organisations syndicales ainsi qu’Emmanuel Macron ont poussé à la mise en place d’un système de bonus/malus : les cotisations patronales sont plus ou moins élevées selon l’utilisation par l’entreprise de contrats courts. Mais le patronat n’a jamais voulu en entendre parler, jugeant que cette mesure ne servait pas l’emploi.

Les réactions à cet échec des négociations n’ont pas tardé. La CFDT a ainsi regretté que le patronat n’ait pas su proposer de solutions à la hauteur des enjeux. Hubert Mongon, le négociateur du Medef, fait le constat que les partenaires sociaux n’ont pas pu trouver de « points de convergence », estimant être allé « au bout de [ce que le patronat] pouvait proposer ». FO et la CFE-CGC estiment que le gouvernement a une part de responsabilité avec sa lettre de cadrage qui ne pouvait pas permettre d’accord.

Le gouvernement va désormais prendre le dossier en main. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a assuré à BFMTV de la volonté de l’exécutif de mettre en place le bonus/malus sur les contrats courts, une « mesure forte contre la précarité ». C’était d’ailleurs une proposition du candidat Macron pour l’élection présidentielle. L’État est désormais en mesure d’imposer ses vues par décret.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook