Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ecobalyse : un nouvel écoscore pour acheter des vêtements





Le 5 Avril 2024, par Aurélien Delacroix

Dès l'automne 2024, un nouvel indicateur environnemental, baptisé « Ecobalyse », devrait transformer notre façon de consommer la mode. Cet outil met en lumière l'impact environnemental des vêtements, proposant ainsi aux consommateurs un moyen de comparer de manière éclairée les options qui s'offrent à eux.


Un indicateur Ecobalyse multifacette

Il est de notoriété publique que la production et la consommation de vêtements ont un coût pour l'environnement. Cependant, face à une industrie marquée par le greenwashing et des informations souvent opaques, il devient ardu pour les consommateurs désireux d'opter pour des choix plus éthiques de s'y retrouver. Dans ce contexte, l'initiative gouvernementale d'introduire Ecobalyse apparaît comme une réponse à la nécessité d'offrir une transparence accrue et de faciliter une consommation responsable.

Ecobalyse évalue l'impact environnemental des vêtements à travers une série de critères rigoureux, incluant la provenance, le processus de fabrication, le type de matière, le prix, ainsi que la traçabilité et la durabilité estimée du produit. La note résultante, pouvant théoriquement s'étendre de 0 à l'infini, reflète l'empreinte écologique du vêtement. Par exemple, un t-shirt en coton bio, produit localement mais ayant parcouru une longue distance, pourrait se voir attribuer une note significative, reflétant son impact en termes de consommation d'eau et d'émissions de CO2.

Pour des vêtements plus durables

Cet indice permet une comparaison directe entre les produits, mettant en perspective leur coût environnemental respectif. Ainsi, un vêtement traditionnellement produit à l'étranger et un article de mode rapide synthétique pourront être évalués sur une base commune, intégrant des aspects tels que l'écotoxicité et la libération de microfibres.

Pour garantir la fiabilité de cet indicateur, la Direction de la Répression des Fraudes (DGCCRF) veillera à l'application rigoureuse de ces nouvelles mesures. Un simulateur est également mis à disposition des entreprises, leur permettant de pré-calculer l'impact de leurs produits et de s'ajuster en conséquence.

L'approche choisie pour l'Ecobalyse, privilégiant une évaluation détaillée plutôt qu'une note simplifiée, permet de tenir compte de la diversité des articles de mode et de leurs impacts spécifiques. Cette nuance était essentielle pour éviter une homogénéisation qui n'aurait pas rendu justice à la complexité du secteur.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook