Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Économie française : vers une hausse des salaires et une baisse de l'inflation





Le 20 Décembre 2023, par François Lapierre

Baisse des prix et augmentation des salaires : c'est la perspective encourageante de François Villeroy de Galhau pour l'économie française. Le gouverneur de la Banque de France assure que l'inflation reviendra à 2% au plus tard en 2025.


Prévision optimiste pour l'économie française

François Villeroy de Galhau a partagé une vision optimiste pour l’économie française. Selon lui, l'inflation, qui a atteint des niveaux historiques préoccupants ces dernières années, devrait se stabiliser à 2% d'ici 2025. Cette annonce, faite au micro de France Inter, est non seulement une prévision mais aussi un engagement de la part de la Banque de France. Avec une diminution significative de l'inflation en 2023, la croissance économique est attendue à 0,9% en 2024, puis à 1,3% en 2025, pour finalement s'établir à 1,6% en 2026. Cette tendance à la baisse de l'inflation devrait se répercuter positivement sur le pouvoir d'achat des Français.

Le gouverneur a souligné l'importance de cette évolution pour le pouvoir d'achat des ménages français. Avec la baisse des prix, notamment sur les denrées alimentaires et l'énergie, les salaires devraient augmenter plus rapidement que les prix. Cette dynamique marque un retournement notable par rapport à la situation rencontrée en début d'année, où l'inflation avait atteint 7%. En fin d'année, ce taux a été réduit de moitié, s'établissant à 3,5%. Ce ralentissement de l'inflation est un signe encourageant pour l'économie française, indiquant un retour progressif à la normale.

Pouvoir d'achat et salaires, deux préoccupations majeures des Français

Malgré cet optimisme, François Villeroy de Galhau appelle à la prudence. Il souligne que l’économie française doit poursuivre sa reprise de manière progressive, sans précipitation. La stabilisation des taux d’intérêt est un élément clé de cette stratégie. La Banque de France envisage une baisse des taux d'intérêt en 2024, mais prévient qu'il ne faut pas pas agir prématurément. Une réduction trop hâtive des taux pourrait en effet exposer l'économie à un risque de rechute inflationniste. Le gouverneur insiste sur le fait que la lutte contre l'inflation reste une priorité, et que les mesures prises jusqu'à présent ont prouvé leur efficacité.

Les déclarations du gouverneur de la Banque de France ont au moins le mérite d'offrir une lueur d'espoir pour l'économie française. Si la prudence reste de mise, la perspective d'une inflation maîtrisée et d'une amélioration du pouvoir d'achat constitue un signe positif pour les années à venir. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook