Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Électricité : la facture va augmenter en 2024





Le 22 Janvier 2024, par Paolo Garoscio

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a confirmé le 21 janvier 2024 la hausse des tarifs de l'électricité, effective dès le 1er février 2024. Une décision attendue et annoncée dès 2023. Emmanuelle Wargon, à la tête de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), a clarifié sur BFMTV que cette augmentation est le fruit d'une décision politique, reflétant une orientation stratégique des finances publiques.


Fin du bouclier tarifaire et hausse des tarifs de l’électricité

La fin du bouclier tarifaire, instauré il y a deux ans pour atténuer l'impact de la hausse des prix de l'énergie sur les ménages après la crise sanitaire de la Covid-19, marque un changement dans la politique du gouvernement français. Avec la stabilisation des prix de gros de l'électricité, le gouvernement a opté pour la levée de ce dispositif. Premier effet : une hausse des taxes.

La Taxe Intérieure de Consommation Finale sur l'Électricité (TICFE), auparavant gelée, connaîtra en effet une augmentation majeure, passant de 1 euro le MWh à 21 euros. Cette mesure, générant 6 milliards d'euros pour l'État, est cruciale pour le redressement des finances publiques. Et elle pourrait être suivie en 2025 par une autre augmentation, qui ferait atteindre à la TIFCE son niveau de 2019, à 32 euros le MWh.

Une forte augmentation de la facture pour les ménages

Selon les annonces du ministre, la facture d’électricité devrait augmenter, pour les ménages de France, entre 8,6% et 9,8%, avec quelques centaines de milliers de foyers qui connaîtront une hausse de 10,1%, supérieure à la promesse du gouvernement de la maintenir en-dessous des 10%, du fait d’une tarification un peu particulière et ancienne. Bruno Le Maire estime qu'elle se traduira par une augmentation moyenne de 18 euros par mois pour un ménage type, soit plus de 120 euros par an.

Face à cette augmentation des taxes, Emmanuelle Wargon insiste sur l'importance de la gestion active de la consommation énergétique. Elle rappelle, sur BFMTV, que la consommation énergétique des Français a baissé de 10% environ en 2023, en particulier à cause des craintes de pénuries de l’hiver 2022-2023. Poursuivre ces efforts de sobriété est donc conseillé, autant pour la planète que pour les finances.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook