Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Électricité : le mode de calcul des tarifs réglementés va changer





Le 2 Juin 2019, par La rédaction

La grogne peut s’entendre au sein des ménages français ayant choisi les tarifs réglementés de l’électricité : ils ont augmenté de près de 6% ce samedi.


La douche froide, c’est ce qu’on subit des millions de Français ce samedi 1er juin, qui ont subi une augmentation de 5,9% des tarifs réglementés de l’électricité. Une hausse imposée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) et pour laquelle le gouvernement a repoussé l’échéance tant qu’il a pu, voulant à tout prix éviter de relancer le mouvement des « gilets jaunes ». La crise a en effet débuté en octobre dernier en raison du prix élevé des carburants. Mais il a bien fallu la mettre en œuvre tout de même, ce qui est donc le cas depuis samedi. Si le gouvernement n’a pas pu faire autrement que d’appliquer la hausse prévue, il ne compte pas en rester là.

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a expliqué durant le Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/Cnews que la formule qui permet à la CRE d’établir la variation du prix des tarifs réglementés allait changer. « On a un mode de calcul extrêmement compliqué, qui tient compte des cours mondiaux de l'énergie, et force est de constater que ce mode de calcul conduit à des hausses à des moments où on ne le souhaite pas », a-t-elle indiqué. Le gouvernement étudiera donc la possibilité de « modifier la formule de calcul ».

Le calendrier législatif offre une opportunité en la matière. « On dispose à l'Assemblée nationale avec le fameux projet de loi sur l'énergie et le climat d'une fenêtre de tir pour discuter de cette formule de calcul, et nous la saisirons », explique la porte-parole. Cette loi doit être examinée à partir de la mi-juin. La hausse représente 85 euros par an en moyenne, selon les associations CLCV et UFC-Que Choisir.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook