Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Électricité : une hausse programmée pour 2017





Le 22 Novembre 2016, par Olivier Sancerre

L’électricité va coûter plus cher l’année prochaine, une hausse qui devrait même faire assez mal au portefeuille des consommateurs. Cette revalorisation va se monter à 2% en moyenne à partir de l’été 2017.


La délibération de la Commission de régulation de l’énergie, la CRE, était attendue par les acteurs du secteur. Les négociations ont en effet lieu tous les quatre ans, et un véritable bras de fer s’était engagé entre la CRE et Enedis (l’ex ERDF), qui achemine l’électricité moyenne et basse tension. L’entreprise estimait que la rémunération décidée par la Commission ne permettait pas de faire face aux coûts de la transition énergétique.

À partir du 1er août, sur le réseau haut tension, le tarif d'utilisation des réseaux d'électricité va ainsi augmenter de 6,76% ; pour le réseau moyenne et basse tension, l’augmentation est fixée à 2,71%. Les ménages verront eux une hausse d’une moyenne de 2% ; par ailleurs, les tarifs de l’électricité augmenteront par la suite chaque année en prenant en compte l’inflation. 

Le dossier est désormais entre les mains de Ségolène Royal, la ministre de l’Énergie, qui a deux mois pour donner son accord à la CRE ou, au contraire demander un nouveau calcul. La ministre ne devrait pas tarder à se prononcer, puisqu’on attend une annonce d’ici la fin du mois.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène













Rss
Twitter
Facebook