Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Elon Musk : plainte contre son plan de licenciement chez Twitter





Le 4 Novembre 2022, par Paolo Garoscio

Elon Musk a pris le contrôle de Twitter et a commencé à faire les changements annoncés. Parmi ceux-ci, la suppression de près de la moitié des employés du groupe, afin de faire des économies et potentiellement permettre à Twitter de trouver une stabilité financière, voire d’être rentable. Sauf que, selon une plainte, il n’aurait pas respecté la loi…


Elon Musk prévoit de licencier 3.700 personnes

Si le gros changement de Twitter, vivement décrié, a été l’annonce d’un abonnement payant pour avoir un compte certifié, le futur du réseau social pourrait se jouer vendredi 4 novembre 2022. Le milliardaire, qui a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars, prévoit de licencier 3.700 personnes, ce qui représenterait environ la moitié des salariés.

Les concernés sauront dans l’après-midi s’ils conservent, ou non, leur emploi. Et Elon Musk est déjà critiqué pour la forme que prendra ce licenciement massif : selon des médias américains, il se fera par mail. Si le salarié reçoit un mail sur son adresse personnelle, ce sera pour être licencié, s’il le reçoit sur son adresse professionnelle, il restera employé. Pour autant, ce n’est pas ce détail qui risque de conduire Twitter au tribunal.

Non-respect du préavis : une plainte contre Twitter

Selon Bloomberg, jeudi 3 novembre 2022, une action de groupe a été déposée contre Elon Musk et Twitter concernant le plan de licenciement massif. Le milliardaire est accusé de ne pas respecter le WARN Act (Worker Adjustment and Retraining Notification Act). Cette loi fédérale fixe en effet des conditions pour ce type de plan de licenciement.

Les grandes entreprises, dont Twitter fait partie, doivent respecter un préavis de 60 jours minimum avant de mettre un terme au contrat des employés visés par les plans de licenciement. Or, Elon Musk ne peut pas respecter ces termes : les licenciements auront lieu vendredi 4 novembre 2022, moins de deux semaines après sa prise de contrôle.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook