Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Elon Musk « suspend » l'acquisition de Twitter





Le 16 Mai 2022, par François Lapierre

Stupeur et tremblements dans le psychodrame qui se joue entre Elon Musk et Twitter. Le milliardaire a annoncé la « suspension » du processus d'acquisition de l'entreprise. Il cherche à connaitre le nombre réel de faux comptes qui polluent le réseau social.


Nouveau rebondissement

Twitter compte 229 millions d'utilisateurs actifs dans le monde. Mais un certain nombre d'entre eux sont des robots, des faux comptes en somme, qui amplifient certains messages provenant par exemple de partis politiques ou d'escrocs (qui sévissent dans le secteur des cryptomonnaies, par exemple). Le réseau social estime qu'il existe 5% de faux comptes, un chiffre dont Elon Musk veut avoir le cœur net.

Le patron de Tesla et de SpaceX s'est piqué d'acheter Twitter pour la somme de 43 milliards de dollars. Le 25 avril, les deux parties tombaient d'accord sur l'opération d'acquisition. Mais depuis, les choses semblent mal engagées : le cours de Bourse de l'entreprise n'a cessé de reculer, transformant l'opération en mauvaise affaire financière pour l'homme le plus riche du monde. Et puis, il y a ces faux comptes qui ont provoqué cette suspension surprise de la transaction.

Elon Musk veut-il réellement acheter Twitter ?

En fin de semaine dernière, Elon Musk a en effet annoncé qu'il souhaitait connaitre précisément le volume de faux comptes sur Twitter, afin de s'assurer que « les spams et les faux comptes représentent bien moins de 5% du nombre d’utilisateurs ». Il a rapidement déclaré qu'il restait engagé dans le processus d'achat. Mais cette annonce pourrait cacher une porte de sortie pour le milliardaire : si le nombre de faux comptes était plus élevé que celui annoncé par la direction, alors l'homme d'affaires trouverait là l'occasion en or pour annuler le deal.

C'est du moins l'opinion des investisseurs, qui ont fait plonger le cours de Bourse de Twitter de près de 10% vendredi dernier. Beaucoup croient en effet qu'Elon Musk n'ira pas au bout de la transaction. Des actionnaires de Tesla s'inquiètent aussi de la dispersion du patron du constructeur automobile : d'un côté, il est à la tête d'une entreprise valorisée 1.000 milliards de dollars ; de l'autre, il s'entiche d'un réseau social peu rentable dont la capitalisation boursière ne cesse de reculer.



Tags : twitter

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook