Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Émeutes en France : un milliard d'euros de dégâts, selon le MEDEF





Le 4 Juillet 2023, par Paolo Garoscio

Les récentes émeutes en France ont entraîné des pertes économiques significatives, avec une estimation préliminaire du MEDEF fixant le coût des dégâts à plus d'un milliard d'euros. Les conséquences de ces dégradations, liées à la mort de Nahel lors d’un contrôle de police, sont multiples et touchent divers secteurs de l'économie.


Des centaines de commerces détruits

Plus de 200 commerces ont été pillés, 300 agences bancaires détruites et 250 bureaux de tabac touchés, selon Geoffroy Roux de Bézieux, le président du MEDEF. Ces chiffres, partiels et dévoilés le 3 juillet 2023 dans le journal Le Parisien, ne reflètent que les pertes matérielles directes, sans tenir compte des pertes de revenus dues à l'interruption des activités commerciales et des dommages potentiels à l'image de la France à l'échelle internationale.

Les émeutes ont en effet été suivies à l’étranger, mettant une nouvelle fois la France dans l’embarras. Et ce alors que le pays venait à peine de sortir de la période socialement tendue qu’a été la réforme des retraites, marquée par des manifestations massives et souvent violentes. Les touristes qui avaient réservé pour l’été 2023 dans l’Hexagone s’inquiètent. Et les annulations ont déjà commencé, notamment à Marseille et Paris.

Une indemnisation des dégâts qui ne fait que commencer

Les assureurs sont mobilisés pour indemniser les entreprises touchées. Le président du MEDEF a exprimé sa confiance dans la capacité des assureurs à répondre rapidement à ces demandes. Il a également mentionné la possibilité d'avances ponctuelles pour soutenir les entreprises qui ne pourront pas reprendre leurs activités pendant un certain temps.

Cependant, Geoffroy Roux de Bézieux a écarté l'idée d'un retour aux mesures de soutien coûteuses mises en place lors des crises sanitaires et énergétiques précédentes. Il préconise plutôt des solutions plus ciblées pour aider les entreprises les plus touchées.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a de son côté demandé aux assureurs de faire un geste vers les commerçants, en particulier en rallongeant les délais de déclaration de sinistre et en baissant le montant des franchises. Des requêtes qui n’auraient toutefois pas été suivies d’actions concrètes.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook