Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Emmanuel Macron fait pression sur Nokia





Le 24 Septembre 2017, par Olivier Sancerre

Emmanuel Macron a pris à bras le corps le dossier Nokia, qui a l’intention de supprimer 600 emplois en France. C’est le site de Lannion qui est principalement visé.


Le président de la République estime que les annonces de l’équipementier finlandais n’étaient pas conformes aux engagements pris au moment du rapprochement entre Nokia et Alcatel Lucent. C’était en 2015, et Emmanuel Macron était alors ministre de l’Économie. Lors des discussions, Nokia avait été accompagné par le gouvernement français, a rappelé le chef de l’État, afin de « procéder à une opération de consolidation européenne dans le domaine des télécommunications, et ainsi acquérir Alcatel Lucent avec des engagements clairs à la clé ».

Or, le 6 septembre, Nokia a indiqué vouloir supprimer 597 emplois en France d’ici 2019, au sein d’Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks, deux filiales basées à Paris-Saclay et Lannion (Côtes-d’Armor). Nokia emploie en France un total de 5 260 salariés, dont 4 200 dans ces deux filiales. Emmanuel Macron veut peser sur la direction du groupe : « Je suis un pro-européen, je crois aux champions européens. Mais je crois à la parole donnée et Nokia n'a pas donné le signal qu'il tenait sa parole, ce qui est grave ».

Le président de la République a rencontré le Premier ministre finlandais, Juha Sipila. « J’ai dit au Premier ministre ma préoccupation sur ce sujet et mon inflexibilité totale », a déclaré le locataire de l’Élysée. Du côté des autorités finlandaises, on explique que Nokia est une entreprise privée et n’avoir aucune prise sur les décisions de la société. « Nokia est une entreprise sérieuse », a répliqué Juha Sipila.



Tags : nokia


1.Posté par Fitoussi le 25/09/2017 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé, mais c'est le site parisien qui est principalement touché, avec 500 suppressions d'emploi. Celui de Lannion ne subira "que" 100 suppressions d'emploi

2.Posté par Joseph SCHUMANN EMFUALA le 25/09/2017 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je loue personnellement la détermination du président MACRON, car il est dans ses responsabilités de défendre à tout prix les intérêts de son peule.
Joseph SCHUMANN, comptable chez CFAO MOTORS, depuis KINSHASA, R.D. CONGO

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook