Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Emmanuel Macron veut des fonctionnaires payés au mérite





Le 10 Novembre 2015, par

Emmanuel Macron continue de faire enrager les rangs du gouvernement et la majorité socialiste. Le ministre de l'Économie, invité ce mardi 10 novembre d'Europe 1, a estimé que la rémunération des fonctionnaires devait en partie intégrer une part de mérite.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
« Je pense qu'il faut accroître la part de mérite, la part d'évaluation, dans la rémunération de la fonction publique », a-t-il expliqué, tout en assurant qu'il s'agissait là d'une conviction personnelle qui n'engageait pas le gouvernement. Il a toutefois nuancé son propos en précisant que « la performance, quand on est fonctionnaire, ne se mesure pas forcément comme dans une entreprise ».

La précision est importante mais elle n'a pas été relevée par les syndicats. Jean-Claude Mailly, le patron de Force Ouvrière, a en effet ironisé sur Twitter, en se demandant si le salaire du ministre devait lui aussi être indexé sur sa performance. Plus sérieusement, il a estimé qu'il était dangereux d'utiliser des critères provenant du privé dans la gestion du personnel de la fonction publique.

Emmanuel Macron n'a d'ailleurs pas manqué de faire réagir au sein du gouvernement. Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, a ainsi déclaré que son homologue de l'Économie « sache que le système du mérite existe pour avancer la carrière », au travers d'une indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook