Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Emploi des cadres : surtout regroupé à Paris et la région parisienne





Le 25 Mars 2015, par

Les cadres ont bien compris leur intérêt de rester au plus proche des zones d’activité à forte valeur ajoutée : le dynamisme de ces entreprises est le gage d’une vie enrichissante. Et où se concentre ces sociétés ? Sans surprise, c’est à Paris et en région parisienne.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
La nouvelle étude de l’Apec (association pour l’emploi des cadres) montre que la capitale et la centaine de communes limitrophes concentrent le plus de cadres en France. Sur les 2,9 millions de cadres en France, 750 000 — soit un gros quart — sont en effet parisiens ou dans la région parisienne. C’est 5,5 fois plus qu’à Lyon.

Ces cadres sont répartis dans des entreprises à haute intensité technologique (informatique, R&D, assurances…) synonymes de salaires élevés et de services de proximité de qualité. Il n’est donc pas étonnant de voir que Nantes et Toulouse, qui bénéficient d’atouts similaires, sont elles aussi bien représentés en termes de présence des cadres.

En revanche, Marseille, pourtant la deuxième ville de France en population, n’est que la cinquième à abriter des cadres, derrière Lyon, Toulouse et Saclay. La Corse se contente elle de compter seulement 0,2% des cadres, tandis que des régions comme la Picardie ou Rouen rencontrent de sérieuses difficultés.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : cadre, emploi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook