Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En 2015, la zone euro en déflation





Le 5 Février 2015, par

C'est officiel, la zone euro sera bel et bien en déflation en 2015, d'après les derniers chiffres de la Commission européenne. La nouvelle n'est bonne ni pour les entreprises, ni même pour les consommateurs qui in fine, vont en souffrir.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Avec une baisse des prix prévue de -0,1%, la Commission européenne entérine le fait : la zone euro connaitra la déflation cette année. Cette moyenne ne sera évidemment pas la même dans tous les pays de la zone, mais la nouvelle confirme qu'il était urgent d'intervenir pour soutenir l'activité sur le vieux continent.

Car en bout de course, c'est bien de cela dont il est question. La baisse des prix peut avoir un impact positif sur le pouvoir d'achat des consommateurs européens : les tarifs des biens et des services étant orientés à la baisse, il s'agit là d'une aubaine. Mais elle est à courte vue.

Car la baisse des prix crée un trou d'air et une attente : qui dit que demain, les prix ne baisseront pas encore ? Cet effet d'attente est préjudiciable pour le commerce et pour les entreprises, dont les marges baissent mécaniquement. Et qui dit marges et profits en baisse, signifie recul des investissements et de l'emploi. Toutes choses dont n'a pas besoin un pays en crise comme la France…

C'est pourquoi la BCE va orchestrer un programme d'assouplissement monétaire : en rachetant des actifs et de la dette, la Banque centrale européenne injecte des liquidités dans le système bancaire, des banques qui peuvent ensuite prêter à des taux bas, et ainsi relancer l'économie. D'ailleurs pour 2016, la Commission prévoit une inflation de 1,3%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : europe, grèce


1.Posté par Michel le 05/02/2015 20:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ne pas distribuer directement les fonds directement aux consommateurs et entreprises au lieu de passer par les banques?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook