Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En 2017 Uber a encore encaissé des pertes milliardaires





Le 15 Février 2018, par

Uber a été fortement secouée en 2017 par divers scandales touchant l’entreprise et ses pratiques ainsi que son fondateur et ancien PDG Travis Kalanick. Kalanick a depuis été remplacé par Dara Khosrowshahi qui a lancé une vaste opération transparence. Une des premières décisions majeures du nouveau PDG d’Uber a été de trouver un accord amiable avec Waymo, filiale d’Alphabet, qui accusait la start-up spécialisée dans les VTC de vol de technologies.


cc/pixabay
cc/pixabay
Dara Khosrowshahi a toutefois encore beaucoup de travail avant de pouvoir prétendre à ce que son entreprise puisse être introduite en Bourse : Uber enchaîne les déficits. Une introduction en Bourse dans de telles conditions risque d’être un échec cuisant et pôur cause : Uber a perdu en 2017 plusieurs milliards de dollars.

Selon les informations obtenues par le site The Information, les pertes d’Uber ont atteint 4,5 milliards de dollars en 2017 contre 2,8 milliards en 2016. Une forte hausse qui s’accompagne toutefois d’une hausse du chiffre d’affaires qui a atteint 7,5 milliards de dollars.

L’arrivée de Dara Khosrowshahi à la tête de la start-up semble néanmoins déjà porter ses fruits. Outre le plan de totale transparence, le nouveau PDG de la start-up a lancé un vaste plan de réduction des coûts en baissant notamment de 7,5 % le budget marketing ou en réduisant les sommes allouées aux réductions pour les clients.

Résultat : au dernier trimestre 2017, toujours selon The Information, le chiffre d’affaires net d’Uber a augmenté de 61 % par rapport au trimestre précédant. De même, bien que toujours en déficit, les pertes d’Uber se sont réduites de 26 % sur la même période.

Uber vise toujours une introduction en Bourse qui était initialement attendue pour 2018 selon les rumeurs récurrentes dans la Silicon Valley. Désormais ce serait en 2019 que l’entreprise pourrait se lancer.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook