Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En 2020, moins de 10 millions de véhicules vendus en Europe





Le 20 Janvier 2021, par Olivier Sancerre

Les mesures prises pour lutter contre la pandémie ont eu un impact « sans précédent » sur les ventes de voitures dans l'Union européenne l'an dernier, selon le bilan de l'association des constructeurs européens.


Une année 2020 à oublier

L'année 2020 restera dans les annales de l'industrie automobile, mais pas pour les bonnes raisons. Il ne s'est en effet vendu qu'à peine 10 millions de véhicules dans l'Union européenne : « Le marché des voitures particulières s'est effondré de 23,7%, à 9.942.509 véhicules », relève l'ACEA, l'association des constructeurs européens. Une chute « sans précédent », selon les professionnels : elle représente en effet une chute de 3 millions par rapport à 2019. Surtout, c'est le niveau le plus bas jamais constaté depuis le début de la série statistiques, dont la création remonte à l'année 1990.

Le marché automobile européen fait encore moins bien qu'en 2013 ou qu'en 1993, des années marquées par des crises profondes. La raison pour laquelle les ventes ont connu une chute si brutale est connue : « Les mesures prises contre la pandémie - y compris des confinements stricts et d'autres restrictions tout au long de l'année - ont eu un impact sans précédent sur les ventes de voitures dans l'Union », explique l'organisme. La fermeture des concessionnaires pendant plusieurs mois, la restriction des déplacements et les différents confinements ont paralysé une bonne partie de la filière européenne.

Un mois de décembre encourageant

Sur l'ensemble de l'année, les 27 marchés de l'Union européenne ont marqué le coup en enregistrant des baisses à deux chiffres. Tous les pays ne sont cependant pas sur le même pied d'égalité, certains ont plus souffert que d'autres. Comme l'Espagne, où les ventes ont reculé de 32,3%. L'Italie suit avec une baisse de 27,9%, puis la France (-25,5%), la Pologne (-22,9%) et la Belgique (-21,5%). Ce sont les pays qui ont le plus souffert de l'épidémie.

Il y a toutefois une lueur d'espoir. L'ACEA relève ainsi que le mois de décembre a été pratiquement normal au niveau des ventes automobiles : la baisse n'a été que de 3,3% par rapport à décembre 2019, avec un peu plus d'un million de voitures vendues. Les ventes en Espagne ont retrouvé le niveau de décembre 2019 ; d'autres pays ont même fait mieux comme l'Allemagne, l'Autriche et les Pays-Bas. En revanche, la France, l'Italie et la Belgique ont enregistré une baisse plus nette.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Islamo…quelque chose…oui, mais quoi ?

In-house Shadow Cabinet : Un cabinet fantôme au sein des comités stratégiques

La Corporation des Incertitudes : La Génétique Managériale des Conquérants

Faut-il nationaliser Sanofi ?

Décryptage Stratégique de la Pensée Sun Tzu

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers













Rss
Twitter
Facebook