Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En 2020, un déficit public un peu moins pire que prévu





Le 4 Mars 2021, par La rédaction

Difficile de parler de soulagement avec un déficit public qui a plongé de 10 % l'an dernier. Mais c'est un peu moins pire que les estimations du ministère de l'Économie…


Déficit public proche de 10 %

Durant cette année 2020 catastrophique pour l'économie et pour les finances publiques, Bercy s'attendait à un déficit public à 11,3 % du produit intérieur brut, loin, très loin du maximum de 3 % établi par Bruxelles. Finalement, le résultat est un peu moins pire que prévu puisqu'il s'établit à un niveau proche de 10 %, a annoncé Olivier Dussopt, le ministre des Comptes publics dans un entretien à L'Opinion. « Au final le déficit public pour 2020 sera proche de 10 % et j’espère même légèrement inférieur », a-t-il expliqué.

Difficile pourtant de se réjouir avec les 178,2 milliards d'euros de déficit du périmètre de l'État (en dehors des collectivités locales et de la Sécurité sociale). Là aussi, le bilan est un peu meilleur que ce qu'en escomptait le gouvernement grâce à un reconfinement du mois de novembre plus clément pour l'économie et donc pour les recettes fiscales. De même, le déficit de la Sécurité sociale sera moins élevé « de plusieurs milliards » par rapport aux prévisions de 49 milliards d'euros de l'exécutif. 

Les finances publiques ont moins souffert

Même si la situation est meilleure que prévue, il n'empêche qu'il s'agit de la pire performance de l'économie française depuis la seconde guerre mondiale. Le PIB de l'Hexagone a plongé de 8,2 % l'année dernière, là aussi c'est « meilleur » que les prévisions du gouvernement qui tablait sur une hypothèse à 11 %. Olivier Dussopt indique que « mécaniquement, quand la situation de l’économie est moins mauvaise que prévue, les finances publiques souffrent moins ».

Si la situation demeure compliquée par les variants et la lenteur de la campagne de vaccination, les prévisions demeurent optimistes pour 2021. Le gouvernement prévoit ainsi une croissance de 6 % (ce qui certes, sera insuffisant pour compenser les pertes de l'an dernier), ainsi qu'un déficit public ramené à 8,5 %. Toujours très loin des clous fixés par la Commission européenne.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook