Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En Bourse, Tesla pèse plus lourd que General Motors





Le 10 Avril 2017, par

Tesla, le constructeur américain d’automobiles tout électriques, est un nain quand on le compare aux géants de Detroit. Mais en termes de capitalisation boursière, l’entreprise d’Elon Musk dépasse maintenant tous les mastodontes de l’industrie US.


Ce lundi 10 avril, Tesla a dépassé le premier constructeur automobile américain, General Motors… en Bourse, tout du moins. Un véritable exploit, qui en avait précédé un autre datant de la semaine dernière, durant laquelle la capitalisation boursière de Tesla était passée devant celle de Ford. Quand GM « pèse » 50,26 milliards de dollars en Bourse et Ford 44,84 milliards, le jeune constructeur électrique (Tesla a été fondée en 2003) affiche une capitalisation de 51,56 milliards.

Mais évidemment, ce chiffre monumental ne reflète en rien la réalité. Tesla a produit l’an dernier 84 000 véhicules et généré un chiffre d’affaires de 7 milliards, alors que les lignes de production de GM ont fabriqué 10 millions de voitures, pour des revenus de 166 milliards de dollars… De même, le géant représente 17,3% du marché automobile américain, contre 0,2% seulement pour Tesla. GM devrait générer 9 milliards de profits, contre… des pertes estimées chez Tesla.

C’est la fable du pot de fer contre le pot de terre qui se rejoue donc, cette fois au profit du second. Tesla n’a peut-être pas les reins aussi solides que ses concurrents présents depuis des décennies, mais la marque fait rêver et c’est bien ce que les investisseurs recherchent en achetant des actions Tesla à tour de bras.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tesla

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs
















Rss
Twitter
Facebook