Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En France, l'eau est moins chère en moyenne qu'ailleurs en Europe





Le 17 Juin 2015, par

Les entreprises de gestion de l’eau en France peuvent se réjouir : elles font du bon travail. La dernière enquête de la Fédération professionnelle des entreprises de l'eau (FP2E) indique ainsi que l’eau est plutôt moins chère en France que partout ailleurs en Europe.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Dans le détail, le prix de l’eau revient à 3,52 euros du mètre cube, soit 0,35 centime du litre en France : dans le reste de l’Europe, la moyenne étant de 4,05 euros du mètre cube, la différence est donc de 13% en faveur des consommateurs français. 

La France se paie même le luxe de faire mieux qu’en 2013, où la différence de moyenne n’était que de 11%. La performance de l’an dernier n’est cependant pas due à des améliorations de productivité, mais bien plutôt à une inflation moins forte.

L’Hexagone n’est pourtant pas le pays le moins cher. C’est l’Italie qui gagne la palme avec un prix de 1,35 euro du mètre cube ! La France est cependant bien mieux lotie que le Danemark où l’eau coûte 6,67 euros du mètre cube.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : eau

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook