Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En achetant Red Hat, IBM procède à son acquisition la plus chère





Le 29 Octobre 2018

IBM a cassé sa tirelire. Le géant des services informatiques va en effet débourser 34 milliards de dollars pour acquérir Red Hat, un éditeur spécialisé dans l'open-source. « Un tournant », pour le groupe.


Jamais IBM n'avait dépensé autant pour acheter une autre entreprise. Red Hat, fondé en 1993, a développé un système d'exploitation, GNU/Linux, basé sur le logiciel open-source et gratuit Linux, qui se destine en particulier aux entreprises. Chemin faisant, Red Hat a atteint le chiffre d'affaires de 3 milliards de dollars l'an dernier. L'entreprise s'est aussi diversifiée dans le nuage informatique, avec succès. Elle travaille depuis 17 ans avec IBM sur des projets communs. Les deux partenaires approfondissent donc leur relation.

Chez IBM, ce rachat est vécu comme un « tournant » qui change « tout » pour le marché du cloud. Les deux sociétés ont commencé à travailler ensemble au printemps sur le cloud « hybride », qui mêle stockage chez des opérateurs et sur les propres serveurs d'IBM. Un domaine dans lequel le mastodonte américain, accompagné de l'expertise de Red Hat, va devenir un leader incontesté. Il s'agit pour l'entreprise dirigée par Ginni Rometty de trouver des relais de croissance à ses activités historiques de ventes de matériel, de logiciels et de services informatiques.

Le chiffre d'affaires du groupe est d'ailleurs en recul depuis 22 trimestres consécutifs. Il était donc plus que temps pour IBM de faire un pas décisif dans un secteur en pleine croissance. Jim Whitehurst, le PDG de Red Hat, reste en poste : il continuera de diriger les activités de la société qui fonctionnera comme une « entité distincte » au sein d'IBM.



Tags : ibm

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook