Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En attendant le rebond, Ubisoft dans le rouge





Le 17 Mai 2023, par François Lapierre

L'année fiscale 2022-2023 a été très compliqué pour l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft, avec des pertes significatives. Cependant, de solides perspectives sont prévues pour l'exercice 2023-2024.


Lourdes pertes l'an dernier

Ubisoft a enregistré une perte nette annuelle de 494,2 millions d'euros pour l'année fiscale 2022-2023, plongeant l'entreprise dans le rouge. La raison principale de ces pertes est le report de plusieurs sorties de jeux très attendus, comme « Mirage », le nouvel épisode de la franchise à succès « Assassin's Creed », et « Avatar: Frontiers of Pandora ». En conséquence, Ubisoft a enregistré une baisse de 18,3% de ses réservations nettes, soit les ventes hors revenus différés, pour un total de 1,74 milliard d'euros. 

Le chiffre d'affaires global de l'entreprise a diminué de 14,6%, s'établissant à 1,81 milliard d'euros. Le quatrième trimestre de cet exercice a été particulièrement difficile, avec une chute de 56% du chiffre d'affaires à 310,7 millions d'euros. Pour faire face à ces difficultés, Ubisoft a mis en place un plan de réduction des coûts de plus de 200 millions d'euros sur deux ans. Cette stratégie implique des réductions d'effectifs et la cession d'actifs. En conséquence, les effectifs de l'entreprise sont passés de 20.700 à moins de 20.000, principalement grâce au non-remplacement de départs volontaires, surtout dans les services de relation clients.

Perspectives encourageantes pour l'exercice 2023-2024

Malgré une année 2022-2023 difficile, Ubisoft est optimiste pour l'avenir. Le groupe prévoit un retour aux bénéfices pour l'exercice 2023-2024, avec un résultat opérationnel estimé à 400 millions d'euros. Ubisoft compte également se concentrer sur les jeux gratuits (« free-to-play ») et sur mobile, avec un accord de licence pour l'une de ses principales marques ainsi qu'un partenariat avec Netflix. 

De plus, la franchise Assassin's Creed continue de bien fonctionner avec « Assassin's Creed Valhalla », qui a enregistré une augmentation de 44% du nombre de joueurs par rapport à au volet « Origins ». Bien que le précédent exercice fiscal ait été éprouvant pour Ubisoft, l'entreprise semble bien positionnée pour rebondir grâce à son portefeuille solide de jeux et à une stratégie axée sur les jeux gratuits et mobiles.



Tags : Ubisoft

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook