Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En cas de Brexit « dur », le Royaume-Uni subirait une crise digne de 2008





Le 15 Septembre 2018, par

La Banque d'Angleterre a décrit le scénario du pire en cas de Brexit sans accord avec l'Union européenne. Le pays essuierait une crise aussi importante que celle de 2008…


Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, a eu l'occasion de décrire devant le gouvernement de Theresa May la situation économique du Royaume-Uni en cas de sortie de l'Union européenne sans aucun accord entre les deux parties. Un tableau guère réjouissant, avec notamment le blocage du transport aérien et ferroviaire entre le pays et le continent, un effondrement (de 25% à 35%) des prix de l'immobilier en trois ans, et un taux de chômage qui pourrait dépasser les 10% (contre 4% actuellement)…

La situation ressemblerait en fait à ce qu'avait essuyé le Royaume-Uni après la crise de 2008. La Banque d'Angleterre a fait passer l'an dernier les banques du pays à des « stress tests » en cas de baisse drastique des prix de l'immobilier (-33%). Les banques du Royaume s'en sont sorties… au prix d'une perte de 50 milliards de livres pendant les deux premières années. Autant dire que l'hypothèse d'un Brexit sans accord ne serait clairement pas au bénéfice de l'économie britannique.

Un ministre de Theresa May a tempéré en indiquant que tout ce qu'avait décrit Mark Carney pouvait ne pas nécessairement se produire. Après tout, Londres et Bruxelles sont toujours en discussions autour d'un accord commercial… mais la sortie effective du Royaume-Uni est dans six mois désormais et les négociations patinent toujours. La probabilité d'un Brexit sans accord se rapproche donc.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook