Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En entreprises : sans smartphone, la concentration est plus importante





Le 18 Novembre 2016, par

L’avènement du smartphone a ouvert de nouveaux horizons dans l’entreprise. Les collaborateurs sont plus réactifs et agiles, il leur suffit de jeter un œil sur leurs appareils pour être au courant de ce qui se passer dans la société.


Mais il arrive parfois, et même un peu trop souvent, que l’on devienne franchement accro aux smartphones, et que l’on ne prête plus vraiment attention à ce qui se passe autour de soi. Qui n’a jamais tapoté son smartphone pendant une réunion ? Ou continué à se servir de son téléphone durant une conversation ?

Le Figaro relaie une étude de Kaspersky qui montre que l’absence de smartphone n’est en rien préjudiciable pour certaines activités en entreprises. Mieux, cela permet d’augmenter la concentration des collaborateurs. L’étude a porté sur 95 cobayes ayant accepté de se séparer petit à petit de leurs smartphones : d’abord rangé dans la poche, puis posé sur le bureau, caché dans un tiroir, et enfin absent de la pièce.

Le résultat ne se fait pas attendre : lorsque le smartphone n’est pas à portée de main, la concentration des participants a augmenté de 26% ! C’est autant de gagné pour la productivité. Et cela n’affecte pas le niveau de stress, contrairement à ce que l’on pourrait penser, car c’est la présence du smartphone qui génère du stress et pas son absence. À méditer lorsque l’on voudra édicter de nouvelles règles pour les réunions.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : smartphone

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe










Rss
Twitter
Facebook